logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

dimanche, 07 janvier 2007

La bière à Reims au cœur de la revue «Regards sur notre Patrimoine»

Le Numéro 20 de «Regards sur notre Patrimoine» édité par la Société des Amis du Vieux Reims accorde une place importante à l'histoire de la bière à Reims. Avec en plus d'autres sujets fort intéressants.

Une fois encore les amoureux de l'histoire locale vont se délecter à la lecture du nouveau bulletin de la Société des amis du Vieux Reims qui propose son vingtième numéro après dix ans d'existence. On retiendra tout particulièrement l'important travail présenté par Franck Tourtebatte sur les brasseries rémoises disparues. Une synthèse pertinente d'un ouvrage qu'il va sortir prochainement et qui aura pour titre: «La Marne, pays de la bière»
«C'est à partir du Second Empire et plus encore de la Troisième République que l'essor de l'activité brassicole manufacturière est le plus significatif», raconte M.Tourtebatte. Plusieurs facteurs ont favorisé ce développement: la croissance démographique, le développement des moyens de communication et une importante présence militaire ! De plus avec la crise du phylloxera, les Français ayant tendance à se reporter sur les spiritueux, l'État fit tout pour encourager plutôt la consommation de bière comme boisson de substitution.
Et les brasseries industrielles se développent comme de champignons dans le département, pour moitié d'entre elles créées par des Alsaciens et des Lorrains contents de rester en France après la débâcle de 1870.
L'auteur nous donne des chiffres. De 25.900 hl produits à Reims en 1832 on en comptabilise 70.000 hl en 1899. Un chiffre facile à vérifier puisque les brasseurs devaient chaque année verser un abonnement annuel à la ville en guise de paiement de droits d'octroi. Un abonnement qui comme tous les impôts a eu tendance à augmenter au grand dam des brasseurs !
Agrémentant son énumération d'affiches colorées, Franck Tourtebatte dresse la liste de toutes ces brasseries, familiales ou industrielles qui ont existé jusqu'en 1972 à Reims: Boulanger, Brasserie de Reims, Gambrinus, La Jeanne d'Arc, la brasserie et malterie la Rémoise, la Sicambre, La Marne qui exportait même au Tonkin et à Madagascar. Il évoque l'histoire de la bière «XXe siècle» créée par souscription par 828 personnes et qui a produit jusqu'à 18.000 hl/an rue Ernest Renan. Une brasserie finalement rachetée avant guerre par la Comète et qui termina sa vie en embouteillant la Slavia, mais pire: du Coca cola !

Au fil du magazine on en apprend un peu plus avec Colette Cortet sur «L'Iris de Florence», créée en 1882, et promoteur d'artistes régionaux avec sa galerie Leconte.
Un point est fait sur l'état de la numérisation des 2.000 plaques de verre rapportées par Hugues Krafft au cours de ses pérégrinations à travers le monde.
Très informative interview de Jacques Terrisse, conférencier, du groupe d'Archéologie amateur et collectionneur de plus de 15.000 photos d'archéologie régionale. L'occasion d'en savoir plus sur les Rèmes, les Gaulois qui n'étaient pas si sauvages que ça, les origines de Durocort etc.
Les numismates apprécieront l'article et la description précise du dépôt monétaire dit «Trésor des Carmes» découvert rue Gambetta en 1972 avec pas moins de vingt personnalités impériales.
A partir d'un simple menu, Isabelle Chastang imagine l'ambiance d'un repas pris par Hugues Krafft le 4 mai 1930.
Autres sujets encore: une visite à Nancy, berceau de l'Art Nouveau, une promenade dans le Gâtinais.
Bonne lecture.

Regards sur notre Patrimoine N° 20. Dans les bonnes librairies et au Musée Hôtel le Vergeur, 36 Place du Forum à Reims. Site Internet

Amitiés marnaises,
Sylvain

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique